CHEMLA Nicolas

23 octobre 2021
ml-bb2021

Comment a-t-on pu accepter l’enlaidissement du monde ? À la frontière du rêve et de la réalité, de la vérité et de la fiction

 

En 1929, Friedrich Murnau, l’un des plus grands cinéastes au monde, abandonne le confort d’Hollywood pour rallier, à bord d’un petit voilier, les Marquises d’abord puis Tahiti et Bora-Bora. C’est là qu’il réalise Tabou, « le plus beau film du plus grand auteur de films », selon Éric Rohmer.

Mais ce chef-d’œuvre incomparable est maudit. Son tournage sera marqué par les drames et les catastrophes. Et Murnau, comme basculant dans son propre film, mourra tragiquement une semaine avant la première du long-métrage.

Murnau des ténèbres est le roman vrai de cette expédition fascinante. Dans un style à la beauté envoûtante, Nicolas Chemla conjugue le récit d’aventures, le conte fantastique et la méditation philosophique. À la frontière du rêve et de la réalité, de la vérité et de la fiction, il signe un texte à rebours de toutes les modes et renoue avec le souffle des grands écrivains-voyageurs comme Joseph Conrad, Herman Melville ou Pierre Loti.


Nicolas Chemla a signé deux essais et un roman, Monsieur Amérique, paru en 2019 aux éditions Séguier.

© Mona-Palombari

Présence

Dédicaces le dimanche de 14h à 19h

Rencontre à 17h “Ecritures Contemporaines”
avec Christophe Boltanski et Stéphanie Hochet

Murnau des ténèbres, Nicolas Chemla
Le cherche midi, 2021