ml-bb2021

 

En juin 1893, dans le train Albi-Paris, le peintre Henri de Toulouse-Lautrec  rencontre 

-ou aurait pu rencontrer- une femme dont il va tomber follement amoureux et qui, pendant quelques mois, va enchanter sa vie.  

Ils deviennent amis et il fait son portrait, rêvant qu’elle et elle seule aurait pu devenir Comtesse de Toulouse-Lautrec. Lorsqu’elle s’en va, il est désespéré mais va se jeter dans le travail et créer ses plus belles œuvres.

Après sa mort en 1901, le portrait « la Jeune femme au balcon », disparaît. 

Il resurgira, presqu’un siècle plus tard, dans des circonstances étranges, lors de la rétrospective de 1992 au Grand Palais à Paris. 

Ce n’est pourtant que trente ans plus tard que sa place légitime lui sera enfin rendue !

Cette histoire romanesque évoque la personnalité si attachante de Lautrec et la richesse d’une époque où foisonnent les peintres, écrivains, musiciens qui comptent parmi les plus grands artistes français.

© DR

Présence

Dédicaces le dimanche de 14h à 19h

Lautrec, un amour empêché, Annick Garnier
Edilivre, 2021

C