Douze palais de mémoire, Anna Moï

Un père et sa fille de six ans, Khanh et Tiên, fuient leur pays sur un bateau de pêche, dans l’espoir de rejoindre les États-Unis. Les voix du père et de la fillette alternent, mêlant souvenirs de la vie au pays et récit de la traversée, pour reconstituer l’histoire, petite et grande, qui les a menés là. Contrairement à Khanh, la petite Tiên n’a pas conscience de la gravité des événements qui les condamnent à l’exil. Sa candeur et son espièglerie apportent une note de poésie au drame de leur situation. Ce qui les a conduits sur ce bateau, ce n’est pas seulement la dureté du régime communiste qui oppresse le pays : c’est aussi un lourd secret de famille. 

Un roman de la mer poétique et drôle, parfois teinté de mélancolie. La grâce chatoyante de certaines descriptions de lieux, de mets, de paysages se mêle à la peinture délicate des émotions et des sentiments. La mémoire est au centre du récit, les fragments du passé s’entrechoquent dans l’évocation d’une existence chaotique et cependant pleine d’amour.

Originaire de l’ancien Sud Vietnam, Anna Moï vit et travaille à Paris. Elle a déjà publié plusieurs recueils de nouvelles et romans parmi lesquels Riz noir, Rapaces et Le venin du papillon aux Éditions Gallimard.

© F Mantovani-Gallimard-

Présence

Dédicaces le samedi et le dimanche de 14h à 19h

Douze palais de mémoire, Anna Moï
Gallimard, 2021