Ce récit passionnant et rigoureux lève le voile sur des réalités méconnues. Les auteurs nous invitent ainsi à repenser et réinventer la cohabitation sur terre entre les êtres vivants.

 

Depuis son retour à Sosúa, en République dominicaine, Ruth se bat aux côtés d’Almah pour les siens et pour la mémoire de sa communauté, alors que les touristes commencent à déferler sur l’île. 

Gaya, sa fille, affirme son indépendance et part aux États-Unis, où Arturo et Nathan mènent leurs vies d’artistes. Comme sa mère, elle mène son propre combat à l’aune de ses passions. 

La tribu Rosenheck-Soteras a fait sienne la maxime de la poétesse Salomé Ureña : « C’est en continuant à nous battre pour créer le pays dont nous rêvons que nous ferons une patrie de la terre qui est sous nos pieds. » Mais l’histoire, comme toujours, les rattrapera. De l’attentat du World Trade Center au terrible séisme de 2010 en Haïti, en passant par les émeutes en République dominicaine, chacun tracera son chemin, malgré les obstacles et la folie du monde. 

Savez-vous que les loups et les hommes se sont apprivoisés ? Que les ânes sont à l’origine des tout premiers échanges commerciaux ? Que les chevaux ont rendu possibles les conquêtes et les empires ? Les animaux n’ont pas fait que subir l’histoire ; ils y ont joué un rôle essentiel.

Cet ouvrage est parsemé de nombreux faits étonnants : pourquoi les chats ont-ils été déclarés diaboliques au Moyen Âge ? Qui sait qu’un mouton, un coq et un canard ont été les passagers du premier vol dans le ballon des frères Montgolfier ? Qu’une chienne a ouvert la conquête de l’espace, quatre ans avant Youri Gagarine ?

Des origines aux cyborgs de demain, à travers une grande fresque graphique, L’Incroyable Histoire des animaux raconte la coexistence des animaux et des humains, revisite leurs relations et remet en question certaines idées reçues.

Olivier Martin s’est lancé dans la bande dessinée pendant ses études d’arts appliqués. Sa rencontre avec Éric Omond aboutit ensuite à la série Sang et Encre (Delcourt, 2000). Puis il collabore avec Philippe Menvielle sur la série Crypto (Glénat, 2004). Avant de reprendre au dessin Lloyd Singer (Grand Angle, 2012), il a signé deux séries remarquées : Les Carrés (Vents d’Ouest, 2008) et Face cachée (Futuropolis, 2010).

© Philippe MATSAS

Présence

Dédicaces le vendredi (nocturne BD) de 16h à 21h
et le samedi de 14h à 19h

L’Incroyable Histoire des animaux
Karine-Lou Matignon, Olivier Martin
Les Arènes BD, 2021