La première histoire pluridisciplinaire de l’amélioration de la santé humaine. Les efforts de notre espèce pour augmenter sa longévité et éliminer les maladies les unes après les autres… jusqu’à l’émergence de nouveaux risques qui menacent de fragiliser près de 300 ans de progrès.

 
La Grande Extension, récit

Le grand récit de la santé humaine : après des siècles de progrès, entamons-nous la phase de déclin ? L’amélioration de la santé humaine est une anomalie à l’échelle de l’évolution. Pendant des dizaines de milliers d’années, les humains ne vivaient pas plus de trente ans en moyenne. La grande extension de notre espérance de vie a commencé autour des années 1750 en Occident. Lente mais continue, elle est principalement due à la désinfection et à une meilleure alimentation. C’est ainsi que, en deux siècles, notre longévité a doublé. Depuis 1950, les progrès de la médecine et de
la pharmacie ont permis de gagner encore vingt-cinq années
de vie. Mais, en parallèle, les humains ont fait émerger deux énormes risques, environnemental et comportemental, qui causent les maladies chroniques et rendent possible une rétrogression de la santé humaine. La pandémie de Covid-19 n’est pas le fait du hasard. Elle est une illustration sévère des dysfonctionnements des sociétés humaines et notamment de leur rapport à l’environnement.
Le SARS-CoV-2 est un produit naturel, mais son émergence
et sa persistance sont des produits humains.

Jean-David Zeitoun est né en 1979. Il est docteur en médecine, diplômé de Sciences Po et docteur en épidémiologie clinique. Il a publié plus d’une centaine d’articles scientifiques, dont la moitié dans des revues internationales. Il vit à Paris.

© Astrid di Crollalanza

Présence

Dédicaces le dimanche de 14h à 19h

La Grande Extension, Jean-David Zeitoun
Denoël, 2021