BONAFOUS-MURAT Hélène

11 novembre 2021
ml-bb2021


Le jeune homme au bras fantôme, Roman

Paris, 1834. Le petit Charles Hû perd son bras lors de l’attaque menée par la troupe  contre un immeuble de la rue Transnonain, soupçonné d’abriter des opposants au  régime de Louis-Philippe. Parmi les douze civils tués figure son père. Orphelin,  sans ressources, handicapé, Charles n’a que peu d’espoir de mener une vie normale.  C’est compter toutefois sans sa volonté et sans l’aide précieuse d’un habile horloger  qui l’équipe d’une étonnante prothèse. 

Charles grandit au rythme d’un Paris en pleine expansion, celui des démolitions en  cours, mais aussi celui de la Bourse, du capitalisme débridé et de ses escroqueries,  de la presse et de la politique. Devenu jeune homme, fermement décidé à trouver sa  place dans cette société malgré sa condition, il se fait embaucher par un entrepreneur visionnaire mais peu scrupuleux. Alors que la réclame et la publicité règnent  en maîtres, il devient rédacteur des innombrables petites annonces que celui-ci  place dans les journaux. Porté par l’amour de Lisette, une jeune marchande de quatre saisons, il prend une  part croissante aux affaires de son patron. Mais il en découvre aussi les sombres  arcanes et s’interroge : dans ce monde où les marchands de rêve prétendent tout  guérir, où les annonces par centaines vantent des produits miracles, comment rester  intègre et conserver son idéal?

Hélène Bonafous-Murat est expert en estampes et romancière. Elle est notamment  l’auteur de Morsures et de La Caravane du pape. Avec Le Jeune Homme au bras  fantôme, elle signe un roman résolument optimiste dont le héros, solaire, fragile et  fort à la fois, mû par une soif insatiable de vivre, incarne l’obligation du choix qui  nous incombe à tous entre idéal et pragmatisme.

© Ingrid Hoffmani

Présence

Dédicaces le dimanche de 14h à 19h

Rencontre le dimanche à 18h “Quand l’histoire se mêle au roman”
Avec Sylvie Yvert et Laurence Malençon

Le jeune homme au bras fantôme, Hélène Bonafous-Murat
Le Passage, 2021