ROUDEIX Sandrine

11 novembre 2021
ml-bb2021

Que devient une mère quand son tout petit s’en va ? Dans un roman où affleure  à chaque page la sensibilité, où la grâce naît de l’auscultation intime, toujours  sincère et parfois crue des situations, Sandrine Roudeix interroge la séparation  mère-fils de la naissance à l’âge adulte et la manière dont une jeune fille devient  femme en devenant mère. 

 

Ce qu’il faut d’air pour voler, Roman

C’est l’histoire d’une jeune mère. C’est l’histoire d’un fils. C’est l’histoire d’un  lien qui se noue et se dénoue, s’effiloche, s’embrouille, se transforme pendant  vingt ans. À chaque âge, son battement d’aile, son baiser, son coup de poing.  Jusqu’à l’envol ultime. À travers de courts chapitres s’appuyant chacun sur une photo de famille invi sible, Sandrine Roudeix traverse vingt ans de fusion et de défusion maternelles,  démêlant les fils qui tressent la séparation inévitable d’une mère célibataire et  de son garçon. Avec une sensibilité à fleur de peau et une écriture très intime,  elle dresse le portrait lumineux d’une double émancipation.

Sandrine Roudeix est romancière, scénariste et photographe. Elle est notam ment l’auteure des romans Attendre (Flammarion, J’ai lu) et Les Petites Mères (Flammarion), salués par la critique. Elle a également publié Diane dans le  miroir, un texte consacré à la photographe américaine Diane Arbus (Mercure  de France).

© Luna Campet

Présence

Dédicaces le samedi et le dimanche de 14h à 19h

Ce qu’il faut d’air pour voler, Sandrine Roudeix
Le Passage, 2021