Qin Opéra

Issu d’une oeuvre graphique et littéraire, imaginée et réalisée durant quatre années par Li Zihwu et Men Xiaoyan, ce long travail de création n’a encore jamais été publié dans le monde. Ce récit illustré sur un rouleau de 72 mètres est présenté dans un livre d’une seule image. Un leporello de plus de 20 mètres de long. Au cours des années 90, rien ne va plus au village de Quingfenjie. Depuis l’arrivée de la route nationale, le progrès avance, anciens et modernes s’affrontent. Sous fonds de lutte d’influences et de coups fourrés, la bataille s’installe au sein même de la famille Xia entre valeurs paysannes, biens communs et développement économique.
À travers la fascination pour Bia Xue, chanteuse d’opéra de Qin, Yinsheng, le narrateur nous relate cette chronique inspirée d’un roman de Jia Pingwa.
Une histoire universelle aux accents d’opéra rural chinois.

Cinéaste, écrivaine et enseignante, Men Xiaoyan est basé à Pékin et à Vienne. Elle est titulaire d’une maîtrise du Goldsmiths College de l’Université de Londres et d’un doctorat de l’Académie des beaux-arts de Vienne. En tant que directeur de la photographie, elle a participé au film « Chiru », qui traite de la protection de la faune. Ce film a par ailleurs remporté le prix du meilleur court métrage au festival international du film d’OXDOC au Royaume-Uni.
Elle publie un livre « Composite Life/Actual Life: Photographic Image of Village Women in China » en Allemagne. Elle enseigne dans plusieurs universités en Chine, telles que l’Université Tsinghua, l’Académie du cinéma de Pékin, l’Académie nationale des arts de Chine en se concentrant en permanence sur la recherche artistique.

© DR

Présence

Dédicaces le dimanche de 14h à 19h 

Qin Opéra, Men Xiaoyan et Li Zhiwu
Patayo, 2021