REY Nicolas

12 novembre 2021
gm-bb2021

Le grand retour de Nicolas Rey, très en verve après Dos au mur

 
La marge d’erreur, Roman

Gabriel Salin, double de Nicolas Rey, apprend à 47 ans qu’il
n’a plus que quelques mois à vivre.
Errant comme un fantôme dans un terrain vague depuis que son dernier amour l’a quitté, aveuglé par la dépression, assommé par la télé, il ne trouve plus de sens à son existence, n’a plus aucun désir. Lorsque sa toux persistante se change en arrêt de mort, les dés sont jetés : cancer du poumon. Que faire de ce compte à rebours ? Affronter la réalité ou s’asseoir dessus ? Revoir une dernière fois toutes celles qu’il a aimées ou s’arranger pour tomber amoureux une dernière fois et faire l’amour comme jamais ?
Entre pudeur et impudeur, désinvolture et grâce déchue,
autofiction et fantaisie romanesque, La Marge d’erreur fait le
portrait hilarant d’un dépressif chronique plein de rage de vivre
qui ravira les lecteurs de Nicolas Rey et convaincra tous les
autres.

Nicolas Rey a publié neuf romans au Diable vauvert : Treize minutes, Mémoire courte (Prix de Flore 2000), Un début prometteur, Courir à trente ans, Un léger passage à vide, L’amour est déclaré, Les enfants qui mentent n’iront pas au paradis, Dos au mur (Prix Gatsby 2018), et Lettres à Joséphine, mais aussi ses chroniques, La Beauté du geste, et avec Emma Lucchini le scénario La Femme de Rio, César du court-métrage 2015. Longtemps chroniqueur sur France Inter, il a créé en 2015 avec Mathieu Saïkaly le duo les Garçons Manqués qui s’est produit dans toute la France.

© Jean-Philippe Baltel

Présence

Dédicaces le samedi de 14h à 19h

La marge d’erreur, Nicolas Rey
Au Diable Vauvert, 2021