Les guerres d’Albert Einstein, Récit Complet, BD

À quel moment, dans quelles conditions, l’admirable soif de connaissance qui pousse l’homme à explorer la nature a-t-elle dérapé du meilleur vers le pire ? La question jaillit inévitablement
lorsqu’on évoque les armes de destruction massive, qu’elles soient chimiques ou nucléaires. Certes les armes sont aussi naturelles à l’Humanité que les outils et les deux se sont perfectionnés de concert au fil des siècles. Cependant, au XXe siècle, il y eut une rupture avec deux nouvelles armes : les gaz pendant la Première Guerre mondiale, la bombe atomique à la fin de la Seconde. Toutes deux étaient terrifiantes par leurs effets : elles permettaient des exterminations de masse. Et elles l’étaient également par leur origine : l’une et l’autre étaient directement issues de la science.
La première de la chimie, la seconde de la physique.


Pendant la Première Guerre Mondiale, Einstein, l’antimilitariste, fut horrifié de voir son grand ami, le chimiste Fritz Haber, mettre au point les gaz asphyxiants. Mais, au début de la Seconde Guerre Mondiale, c’est le même Einstein qui écrivit au Président Roosevelt pour l’inciter à mettre au point une bombe nucléaire…

Ancien élève de khâgne, licencié en philosophie, Éric Chabbert débute sa carrière en tant que directeur artistique dans une agence de publicité. À la suite d’un concours BD qui lui permet de publier sa première histoire dans le journal Vécu, il décide de se consacrer au 9ème Art et signe les cinq premiers tomes du Docteur Monge scénarisés par Daniel Bardet à partir de 1998. Il multiplie depuis les projets BD.

© Astrid-di-Crollalanza

Présence

Dédicaces le dimanche de 14h à 19h

Les guerres d’Albert Einstein, Récit Complet,
Corbeyran, François de Closets, Chabbert
Robinson, 2021