Un livre de combat, qui mêle la voix de deux femmes fortes de leurs expériences respectives à celle de ces « indésirables » aux parcours parfois brisés, parfois étonnants de résilience.

Deux enfants tués chaque semaine dans leur famille, un enfant violé toute les heures et
6 millions de personnes qui déclarent avoir subi un inceste… Le sort des enfants
maltraités reste largement ignoré en France, où leurs droits sont piétinés dans la plus
parfaite indifférence. Victimes collatérales des violences conjugales, jeunes proies
d’agresseurs sexuels ou de familles déviantes, réduites au silence ; adolescents placés
livrés à eux-mêmes : ces enfants maltraités sont les grands oubliés de la République,
souffre-douleurs d’une société malade qui a fait le choix de sacrifier ses plus
vulnérables. Pourquoi ?


Dans leur colère et leur indignation, Françoise Laborde et Michèle Créoff ont appliqué
la démarche suivante : comprendre, nommer, proposer. Comprendre, d’abord, la condition de l’enfant en France telle que l’Histoire, du Moyen Âge à nos jours, nous la donne à voir ; Nommer, ensuite, les failles et les dysfonctionnements d’une protection de l’enfance grevée par l’absence de décisions politiques favorables à l’intérêt de l’enfant ; Soumettre, enfin, 19 propositions, telles qu’un outil national de diagnostic des maltraitances, le droit à être adopté par une nouvelle famille ainsi qu’une nouvelle loi pour redéfinir le viol des enfants.

Françoise Laborde est journaliste. Membre du CSA de 2009 à 2015, elle a notamment pris des mesures destinées à protéger le jeune public de certains programmes télévisuels jugés trop violents.

© DR

Présence

Dédicaces le samedi et le dimanche de 14h à 19h

Les indésirables, Françoise Laborde et Michèle Créoff,
Michalon, 2021