SAGNIER Christine

L’exil, la fuite, l’intégration racontés par une enfant Un récit fictionnel qui s’adresse aussi bien à des adolescents (collège/lycée) qu’à des adultes

 

Mado raconte comment elle a fui son pays avec sa mère, son frère et sa sœur, laissant derrière eux un père, vivant ou mort. Elle dit la perte de repères dans une ville étrangère, sans argent ni papiers, les hôtels minables, le centre d’accueil, l’attente et la dépression de la mère. Mais aussi la solidarité, la vie qui reprend avec le retour au collège, l’amitié, le ravissement face à la tour Eiffel… Les sentiments se bousculent dans la tête de Mado, les questions également, impossibles à poser. Mais avant tout, il y a sa volonté de vivre, ce « presque » indéfectible optimisme… Quel accueil réserve-t-on aux demandeurs d’asile, quel regard les enfants portent-ils sur leur passé, leur présent, leur avenir ? En quoi la nature de cet accueil contribue-t-elle au mal-être de ces gens qui ont déjà fui la guerre ou les persécutions ? C’est sur ces questions que Christine Sagnier s’est
penchée pendant un an en allant recueillir les témoignages de jeunes adolescents des quatre coins du monde (Bangladesh, République du Congo, RDC, Soudan, Syrie, Tchétchénie…), tous accompagnés de leurs parents. Il importe d’insister sur ce fait, car un enfant sécurisé par la présence de sa mère
et/ou son père, n’aura pas le même vécu que celui qui aura traversé ces périls seul. Elle a également interviewé certains parents évidemment, ainsi que de jeunes adultes isolés, des travailleurs sociaux, des instituteurs de classes dédiées à ces nouveaux écoliers. Il ne s’agit pas ici de rapporter le vécu d’un enfant en particulier, car il est inenvisageable de livrer à tous la vie d’un jeune dont le plus grand besoin est la sérénité. Et même si ces histoires sont
douloureuses, ce texte ne se veut surtout pas misérabiliste. Car face au chaos du monde, les enfants font preuve d’incroyables ressources.

Avec un goût immodéré pour les voyages, à l’autre bout de la Terre comme au coin de la rue, l’envie d’aller vers l’autre et de mieux comprendre le monde, Christine Sagnier est l’auteure de récits, de romans et documentaires.

© DR

Présence

Dédicaces le dimanche de 14h à 19h

Mado, 13 ans, oublie l’exil, Christine Sagnier
Ateliers Henry DougierEditions In press, 2020

C

0 Comments